Apprendre à jouer sans partition

Vous voulez jouer de la guitare ou de l’ukulélé sur les célèbres hits de Billie Eilish ? Apprendre à jouer au violon un concerto de Mozart, Jouer la B.O d’Interstellar au piano, du génial d’Hans Zimmer ? Ou encore chanter à l’oreille le tout nouveau tube de Thérapie TAXI ? Mais malheureusement vous ne savez pas comment vous y prendre sans partition ? 

Alors venez découvrir tout un tas d’astuces facile à mettre en place pour vous permettre de jouer tout ce que vous aimez… avec ou sans partition !

Ecouter, c’est la clé ! 

Oui, écouter est un élément fondamental en musique. C’est même la partie la plus importante quand il s’agit de reproduire une musique ! 

Sans vous mentir, reproduire une musique sans partition n’est pas une mince affaire. Mais avec une bonne dose de motivation, tout le monde peut y arriver. Surtout vous ! 😉

Strength & Persistence 🦾

Pour commencer, prenez le temps de bien écouter votre morceau, et d’analyser, d’identifier, de repérer sa structure générale : couplets, refrains, pont musical, solo etc. En bref, essayez dans un premier temps de retenir l’ordre. Cela paraît tout bête, mais quand vous prenez un livre en main, lire la synthèse en dernière page ou parcourir le sommaire est la bonne 1ère étape pour “ancrer” le sujet en vous. En musique, c’est pareil, et vous verrez, cela vous aidera considérablement dans la suite de votre apprentissage musical.

Certes, certains points, passages, seront plus difficiles à mémoriser que d’autres, alors n’hésitez pas à ré-écouter le morceau, le temps qu’il faudra. L’objectif n’étant pas de bâcler ce travail de mémorisation mais de “faire corps” avec le morceau, de le ressentir pour mieux l’intégrer émotionnellement.

Car savez-vous comment on mémorise le mieux ? D’abord, par les émotions. Ensuite, par la répétition. Pourquoi ne mettez-vous plus jamais les doigts dans la porte une fois vous les être coincés ? Pourquoi connaissez-vous par coeur les paroles de morceaux que vous avez adorés pendant votre adolescence ? Pourquoi savez-vous chantonner un air instinctivement, alors que vous ne l’avez plus entendu depuis 5 ans ? De multiples études cognitives le démontrent : l’émotion et la répétition sont clés dans le processus d’apprentissage !

Ressentir le rythme de votre instrument

Dans un second temps, réduisez votre analyse à l’instrument que vous jouez. Essayez par exemple d’entendre à quel moment interviennent la guitare, la batterie, la basse etc. Cette analyse approfondie vous permettra d’identifier le rythme de votre instrument sur ses différents passages. Vous pouvez vous munir, d’une feuille et d’un stylo pour noter tout cela. 🖋

En général les motifs rythmiques se répètent donc vous n’en aurez que quelques-uns à retenir. Courage, je suis sûre que vous êtes déjà des pros de la mémorisation grâce à toutes les poésies que vous avez apprises durant votre enfance. Personnellement, je serais encore capable de réciter quasi par cœur la fable « le corbeau et le renard », et une fois que c’est mémorisé c’est dans la poche ! Encore une fois c’est pareil pour la musique ! 

Enfin, une fois que vous aurez appréhendé les rythmes de votre instrument, vous pourrez aussi comprendre comment les instruments s'enchaînent et s’organisent entre eux. Ne montez pas sur vos grands chevaux : débutants comme experts, cela nous concerne tous ! Pour les débutants, cela peut paraître difficile au début, mais repérer simplement le rythme de la batterie sur les temps 2 et 4 de votre morceau, c’est déjà un premier pas bien utile si vous voulez vous synchroniser avec le reste du groupe ou jouer sur une backing track :). Idem pour les musiciens avancés : un pianiste qui veut apprendre à jouer des montunos au piano aura intérêt à s’intéresser aux mouvements rythmiques de la basse, si caractéristiques et utiles à comprendre quand on joue de la salsa ou de la musique cubaine au piano !

Jouer l’harmonie du morceau

Si vous jouez un instrument harmonique comme le piano ou la guitare, c’est indispensable, mais cela nous concerne aussi tous les instruments et le chant : repérer les accords d’un morceau et ressentir l’harmonie générale, c’est une étape-clé pour apprendre un morceau ! 

Vous pouvez bien sûr découvrir les accords à l’oreille : certains le font naturellement, et pour les autres, sachez que les profs Wiplay adorent vous démontrer que cela n’est pas réservé à une caste d’initiés : cela se travaille aisément avec divers exercices, et ce n’est absolument pas lié à votre patrimoine génétique. Voilà, c’est dit ;)

Sans partition, vous pouvez aussi vous munir d’une simple grille d’accords simplifiée : c’est une excellente base pour ancrer l’harmonie en vous et faire sonner votre morceau. Encore une fois, vous irez beaucoup plus loin avec la partition, qui vous ouvrira une foule de détails et l’univers musical précis de l’artiste, mais dans un 1er temps, comprendre et ressentir les accords est un excellent moyen de développer votre musicalité. 

N’oubliez pas : que ce soit en musique classique ou en musiques actuelles, de très nombreux morceaux sont dotés de quelques accords seulement ! Ecoutez le Boléro de Ravel, les accords de piano de Coldplay, les enchaînements d’accords des Rolling Stones, de The Weeknd ou même certains morceaux de Miles Davis… vous verrez que la structure harmonique est souvent simple et rapide à appréhender ! Et la notation anglo-saxonne des accords (C, Dm, G7 etc) reste quand même vite accessible, même pour les grands novices ! Alors pas d’excuse :)

Ancrer la mélodie en vous

Ah oui, j’oubliai… la mélodie ! On aurait pu commencer par cela, car la mélodie, c’est la phrase caractéristique, l’histoire musicale que raconte le morceau. Mais le faire après le rythme et l’harmonie pour nous, c’est une excellente façon d’avancer étape par étape !

La mélodie donc. Ecoutez la ligne mélodique de votre instrument, bien attentivement, plusieurs fois. Et ensuite, notre conseil majeur : chantez-là ! Oui, le chant est votre premier instrument, et votre meilleur allié pour développer votre musicalité et votre justesse ! Car si vous savez chanter une mélodie, vous saurez la “poser” sur votre instrument : le reste c’est de la technique instrumentale :). Cette même approche peut se faire directement sur votre instrument : repérer les notes de votre mélodie petit à petit sur votre piano, votre saxophone, votre ukulélé ou votre violon, pensez-vous franchement que c’est un exercice arbitraire, empirique et inutile ? 1000 fois non. 

Si vous pensez le contraire, alors effectivement vous ne trouverez pas chez Wiplay votre bonheur :) Car pour nous la musique ne revient pas à opposer ceux qui “savent” aux autres : on se nourrit tout autant de la musique en l’expérimentant, en la ressentant, en s’amusant…  qu’en la “comprenant” ! Et on s’en nourrit aussi merveilleusement en la lisant, car lire et jouer une partition d’un morceau bien écrit, avec tous ses détails,  vous projettera dans l’univers musical précis de l’artiste que vous aimez et vous procurera beaucoup de plaisir et satisfactions !

Bien sûr, pour jouer une ligne mélodique au piano, à la basse ou à la clarinette, vous pouvez utiliser aussi vous procurer une partition simplifiée, qui vous aidera à vous concentrer sur un phrasé mélodique dépouillé. C’est ce qu’on appelle des arrangements : nous proposons chez Wiplay dans nos cours de musique diverses versions pour un même morceau à jouer, avec donc des arrangements dédiés pour les débutants, les intermédiaires, les avancés… Pourquoi : car une ligne mélodique complexe peut être simplifiée, en gardant l’essence de l’histoire musicale qu’elle veut raconter… alors pourquoi ne pas la rendre accessible chaque fois que cela est possible ?

En résumé 

Sincèrement une fois que vous avez fait tout ça, que votre calepin est rempli de notes, quasiment tout le boulot est fait ! 

Retenez tout de même que tous ces conseils restent seulement des petites astuces pour faciliter votre apprentissage du morceau sans avoir besoin de partition. Si c’est votre objectif, alors le plus important est de développer votre musicalité : laissez vous transporter par la musique, suivez votre oreille, et ensuite laissez vos doigts glisser le long de l’instrument. Tout demeure dans le naturel, la spontanéité de ce que vous entendez. 

Petite fille qui joue , lumineuse

Et la pratique dans tout ça ? 

Ressortez votre carnet de notes c’est le moment de s’en servir ! 

Reprenez les rythmes que vous avez notés au préalable et essayez de les appliquer un par un… prenez le temps. L’objectif final étant de répéter ces rythmes et les connaître par cœur pour n’avoir plus aucune hésitation quand vous jouerez ce morceau. Être serein ! Le mot par cœur vous fait peur ? Mais non ce n’est pas aussi difficile que vous le croyez. Regardez votre chanson préférée : vous pouvez la chanter à tout moment de la journée parce que vous la connaissez par cœur ! ❤ Donc encore une fois : avant de repérer l’ensemble de la structure, les rythmes… écoutez et familiarisez-vous avec le morceau que vous voulez jouer. Vous savez, pour la plupart des gens, la mélodie est souvent l’élément le plus facile à mémoriser. 

Alors, répétez, répétez, répétez encore et encore. Vous faites encore des fautes même après plusieurs jours d'entraînements ? Ce n’est pas grave ! Au contraire, c'est en commettant des erreurs, en se trompant que l’on avance et progresse le mieux. Et vous pouvez aussi appeler un prof Wiplay 😉

Lors de la pratique, je vous conseille également de diviser votre apprentissage en sections. En piano par exemple, apprenez séparément la partie de chaque main. Car lorsque vous jouez du piano, votre cerveau est extrêmement actif (en ébullition même). Effectivement, de nouveaux mouvements apparaissent et notre cerveau ne peut pas tout mémoriser d’un coup, on n’est pas des machines tournant sur intelligence artificielle non plus ! Alors pourquoi ne pas apprendre d’abord la mélodie avec votre main droite puis enchainer avec la gauche par la suite. Ou débuter par la ligne mélodique du refrain sur votre violon, trompette ou clarinette, avant de passer au reste du morceau ?

Enfin, je pourrais vous conseiller de vous enregistrer. Pourquoi ? Car cela permet de repérer ses faiblesses, les petites sonorités qui clochent etc. D’ailleurs, si vous voulez en savoir plus sur le sujet n’hésitez pas à aller lire notre précédent article : « les 5 erreurs du guitariste débutant ». Ca s’applique à tous les musiciens, et vous trouverez tout ce qu’il y a savoir sur l’auto-enregistrement.😀

En synthèse :

  • Développez votre musicalité en ressentant la musique. Focalisez sur les émotions !
  • Simplifiez. Considérez le morceau de musique que vous apprenez comme une série de petites chansons, des petits rythmes, quelques accords que vous enchaînez, comme un petit concert. Car une petite chanson c’est plus facile à mémoriser ! Vous verrez même que votre motivation en sortira boostée. Vous pourrez vous dire déjà : 1 chanson sur 5 d’apprise. La classe, vous êtes trop efficace ! 😎
  • Répétez ! Assurez-vous de jouer les bonnes notes, ancrez vos mélodies, rythmes et accords en les jouant, et en les jouant encore., et pour cela, REPETEZ ! Sinon, c’est le stress assuré. 

homme sur scène qui joue

Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à regarder cette vidéo, elle est parfaitement en lien avec cet article ! https://www.youtube.com/watch?v=7G8ferfXMlk

GOOOOO ! C’est le moment de sauter le pas, alors n’ayez pas peur, ayez confiance en vous !

Et cela ne vous empêche pas de vous offrir de temps à autre une partition et un bon cours avec l’un des profs Wiplay

 

Laisser un commentaire