James Brown, the Godfather of Soul

L’incontournable, l’emblématique, l’unique, James Brown ne nous a pas tout dit …

Que nous cachait-il ? Avait-il beaucoup de secrets ?  

C’est ce que nous allons découvrir dès maintenant ! 🔎

James Brown, en quelques mots

La simple évocation du nom James Brown nous pousse à nous remémorer ses divers surnoms monumentaux « Godfather of Soul », « Soul Brother n°1 » … Cette figure du rhythm and blues, du funk, de la soul et du Black Arts Movement n’a jamais cessé de conquérir le monde. En effet, pendant plus de 6 décennies, Brown était l’une des figures les plus influentes de la musique populaire du XXème siècle.

Mais … ce n’est pas tout ! 

James Brown : le hip-hop ça le connaît !

Vous devez vous demander si c’est une blague … je vous assure que non. Comme vous le savez déjà, son influence sur la musique est gigantesque mais il y a un genre en particulier qui lui doit énormément : le hip-hop. Effectivement, ses rythmes de batteries (breakbeats), certains de ses passages vocaux ou encore ses riffs de cuivre ont inspiré les plus grands noms de son siècle. Afrika Bambaataa, Public Enemy ou encore IAM ont repris certains passages de ses chansons. Franchement, ce mec c’est une véritable icône, même en hip-hop ! 

James Brown

James Brown : SURPRISE ! 

S’il y a bien une chose qu’on ne peut pas reprocher à cet homme c’est sa détermination. Dans tous les cas, il est là ! 

Je vais donc vous raconter l’anecdote concernant le festival des Vieilles Charrues de 1997. 

Ce jour-là, grand solitaire et têtu qu’est James Brown, il décide de voyager seul. Sauf que … par erreur, il arrive à 368 km du festival, à Deauville. Mais ne vous inquiétez pas, James Brown n’était pas plus stressé que ça, contrairement à ses musiciens qui étaient à deux doigts de l’évanouissement 🤯. Les organisateurs quant à eux, étaient sur le point d’annuler le concert quand tout à coup, comme par magie, James Brown jaillit sur scène où il assurera près de 1h30 de show. 

Moi qui n’ai jamais cru à la téléportation, franchement c’est à se poser des questions. 

James Brown

James Brown : de cambriolage de maison à vol de chanson

A l’époque, James Brown était un adolescent compliqué. Après avoir cambriolé plusieurs maisons, des plaintes ont été déposées, lui offrant directement l’accès à la place prison.

Malgré une carrière flamboyante, The Godfather of Soul se fait aussi remarquer pour de moins bonnes raisons. Réputé pour être un grand songwriter, la créativité de James Brown a aussi une facette bien plus noire. Son hit “This Is A Man’s Man’s Man’s World”, sorti en 1966 a été piqué à une jeune chanteuse prénommée Betty Jean Newsome. Idem pour son titre “ Night Train” à la base composé par son saxophoniste J.C Davis. Mais cette histoire n’en restera pas là, la colère de J.C Davis ira bien plus loin jusqu’à menacer James avec un revolver. Résultat : J.C Davis a été viré et ne touchera aucune royaltie de sa propre musique.

On a tous ses côtés sombres, voici celui de James Brown. 

James Brown

Franchement, j’en aurais encore et encore des anecdotes à vous raconter sur cet homme. Bien que sa vie n’ait pas toujours été facile, qu’il n’ait pas toujours été sur le droit chemin, on ne peut pas lui enlever son talent ! Ce talent qui a conquis le monde, fait vibrer nos oreilles, fait hérisser nos poils…

 

Pour finir en beauté et commencer la journée du bon pied, je vous conseille d’allez écouter son incontournable tube : Sexy Machine

Attendez … ne partez pas trop vite ! Si vous aussi vous voulez apprendre, jouer et chanter sur des musiques de James Brown, c’est le moment de nous contacter 😉.  Ca serait quand même trop la classe de savoir jouer et chanter comme lui !

 

A ton tour de te glisser dans la peau de James Brown !

 

Laisser un commentaire